Les armes légères américaines

ARMES DE POING

Pistolet Colt 1911 A1

Calibre :   .45 (11,43 mm)

Longueur : 216 mm

Poids : 1,360 kg

Chargeur : 7 coups

Vitesse initiale : 252 m/s

Bien que la production de ce colt fut arrêtée en 1942 c’était l’arme de poing réglementaire durant la seconde guerre mondiale, largement utilisé en Corée elle resta la favorite des officiers et des special forces pendant la guerre du Vietnam. Ses performances étaient idéales, notamment pour les rats de tunnels, qui appréciaient la valeur d’une grande puissance de feu dans des espaces souterrains particulièrement confinés.

Même à ce jour il est encore possible de trouver toutes les pièces détachées de ce modèle, il devrait donc encore avoir un bel avenir.  

Revolver Smith & Wesson Modèle 10

Calibre :   .38 Special

Longueur : 254 mm pour la version 2’’, 260 mm pour la 4’’ et 286 mm pour la 5’’

Poids : 0,907 kg (pour la version classique au canon de 4’’)

Chargeur : 6 coups

Vitesse initiale : 305 m/s

Le modèle 10 est un revolver de calibre .38 Special à six coups en double action, connu initialement sous le nom de "Military & Police", appelé également "Victory Model" en canon de 5 pouces pour ceux produits durant la seconde guerre mondiale, il est fabriqué par Smith & Wesson. Son canon se décline en 3 tailles, 2, 4 ou 5 pouces.
Au Vietnam, l’USAF, la Military Police, des marins ou encore certains pilotes d"hélicoptère portaient des revolvers Smith & Wesson modèle 10 mais également d’autres modèles comme le modèle 15 décliné en différentes versions de canons (2’’, 4’’, 5’’ ou 6’’).
Plus d’une dizaine de variantes du modèle d’origine furent utilisées durant le conflit, elles présentent toutes des caractéristiques communes, à savoir une arme à carcasse fermée, avec une poignée à plaquettes en bois de noyer. Le barillet utilisé pour le chargement et déchargement des balles bascule du côté gauche on le vérrouille et dévérrouille en poussant sur un bouton quadrillé situé sur la face gauche.
Durant le conflit des revolvers de la marque Colt furent également utilisés, d’apparence très proche des modèles Smith & Wesson, la différence principale réside dans le mode de vérrouillage du barillet qui se fait au travers d’un loquet sous le canon au lieu du bouton poussoir.

Pistolet à silencieux Smith & Wesson Mark 22, modèle O - "Hush Puppy"

Calibre :   9 mm

Longueur : 192mm et 320 mm avec silencieux

Poids : 0780 kg et 0,963 kg avec silencieux

Chargeur : 8 coups

Vitesse initiale : 274 m/s

Exclusivement utilisé au Vietnam par les US Navy SEALS, il fut d’ailleurs spécialement conçu pour eux par Smith & Wesson sur base du pistolet modèle 39. Disposant d’un canon fileté pour pouvoir y visser un silencieux réducteur de son il permettait d’éliminer les sentinelles ennemies dans être remarqué.
Etant donné que les cartouches classiques de 9mm sont normalement supersoniques, il fut nécessaire da fabriquer des munitions spécifiques pour cette arme afin de le rendre totalement inaudible, ce fut fait avec un projectile parabellum avec un poids légèrement supérieur à une balle conventionnelle.

De part sa conception le Hush Puppy pouvait supporter sans encombre l’immersion souvent nécessaire pour les missions des SEALS. Malgré la réalisation spécifique et son efficacité ce pistolet ne fut toutefois pas retenu comme armement de base de l’armée et des forces spéciales il resta donc relativement rare, l’US Navy n’en ayant acheté qu’une ou deux centaines durant le conflit destiné à des missions spécifiques d’inflitration et de suppression.

 


PISTOLETS MITRAILLEURS

Pistolet Mitrailleur Thompson M1 A1

Calibre :   11,43 mm

Longueur : 813 mm

Poids de l’arme sans chargeur : 4,750 kg

Alimentation : chargeur de 20 à 30 cartouches

Cadence de tir théorique : 700 coups/mn

Vitesse initiale : 280 m/s

Portée pratique : 50 m

Le pistolet mitrailleur Thompson fabriqué par Savage et Auto Ordnance apparut, dans la version M1 A1, au début des années 40 et fut largement utilisé durant la deuxième guerre mondiale par l’armée américaine. Au début de la guerre du Vietnam il était toujours en service et les stocks existants furent pour la plupart utilisés pour équiper les forces de l’ARVN.
La crosse en bois de l’arme n’est pas démontable sans outil contrairement au modèle A1 d’origine et renferme une burette d’huile. Une poignée de type pistolet est également présente. Les chargeurs utilisés sont uniquement de modèles droits la plupart du temps d’une capacité 30 cartouches.

Pistolet Mitrailleur M3 A1

Calibre :   11,43 mm

Longueur : 754 mm (580 mm avec crosse pliée)

Poids de l’arme sans chargeur : 4,650 kg

Alimentation : chargeur de 30 cartouches

Cadence de tir théorique : 350 à 450 coups/mn

Vitesse initiale : 280 m/s

Portée pratique : 50 à 90 m

Le pistolet mitrailleur M3 A1 provient de l’adaptation de la version initiale M3 développée durant la seconde guerre mondiale pour remplacer le Thompson M1 A1 jugé trop lourd et aux coûts de fabrication importants.  Modifié dans sa version finale A1 fin des années 40 et incluant notamment un cache flamme complémentaire,  il fut largement produit à partir de 1950 pour la guerre de Corée par Ithaca Guns Co. Durant la guerre du Vietnam ce modèle était en service au sein des troupes blindées.
Le PM M3 A1 est avant tout très rustique et laide baptisée "Grease Gun" ou "Pompe à Graisse" mais elle présente des qualités importantes grâce notamment à son côté très compact et à une cadence de tir lente assurant une grande stabilité. L’arme est constituée de deux coquilles métalliques symétriques soudées verticalement l’une à l’autre. Elle est munie d’une crosse téléscopique en fil d’acier, et d’un burette d’huile placée à la base de la poignée.

Pistolet Mitrailleur Walther MPK

Calibre :   9 mm

Longueur : 659 mm (373 mm avec crosse repliée)

Poids de l’arme sans chargeur : 2,800 kg

Alimentation : chargeur de 32 cartouches

Cadence de tir théorique : 550 coups/mn

Portée pratique : 100 m

Le Walther MPK de fabrication allemande fut utilisé au Vietnam par les US Navy SEALS.  Une version MPL identique mais juste un peu plus longue fut également utilisée. L’arme est totalement métallique avec une carcasse en tôle emboutie. La partie centrale de la culasse mobile se déplace sur le dessus du canon pour garantir une plus grande stabilité durant le tir. La crosse est formée d’un tube rabattable sur le côté droit de l’arme.

Pistolet mitrailleur Ingram MAC-10 (M10)

 Calibre :   .45 ACP

 Longueur : 659 mm (373 mm avec crosse repliée)

 Poids de l’arme sans chargeur : 2,840 kg

 Alimentation : chargeur de 30 cartouches

 Cadence de tir théorique : 1145 coups/mn

 Portée pratique : 50 m

Le modèle MAC-10 était un pistolet mitrailleur américain qui malgré ses évolutions technologiques (notamment la possibilité de disposer d'un silencieux spécifique) ne fut produit qu'à faible échelle notamment après la décision de l'US Army de ne pas le retenir pour une production à grande échelle. La société Military Armament Corporation (MAC) fit d'ailleurs faillite.
Gordon B. Ingram conçu cette arme en 1964. Le souhait de la société MAC était de fabriquer en masse cette nouvelle arme pour le conflit vietnamien en cours.

Ce modèle était compact et sa crosse était totalement amovible. Il tirait des cartouches de .45 dans des chargeurs de 30 unités avec une cadence de tir théorique impressionnante de 1145 coups/min.

Il disposait d'un canon fileté afin d'accueillir un système de silencieux spécifique qui ne réduisait pas la vitesse des balles tirées comme les autres silencieux.

Pourtant son succès sur le terrain ne vint jamais, le MAC-10 ne fut que peu utilisé et principalement par des forces spéciales comme les Navy Seals durant la guerre du Vietnam entre 1970 et 1975.

 

 

 

 

FUSILS

Fusil semi-automatique M1 Garand

Calibre :   7,62 mm (.30 springfield)

Longueur : 1107 mm

Poids de l’arme non chargée : 4,30 kg

Alimentation : chargeur de 8 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Vitesse initiale : 853 m/s

Portée pratique : 400 m

Le M1 Garand appelé officiellement Fusil calibre .30, M1 est un fusil semi-automatique devenu en 1936 le fusil standard de l’armée américaine. Utilisé sur les champs de bataille de la seconde guerre mondiale et durant la guerre de Corée, il fut progressivement remplacé à partir de 1957 par le fusil d’assaut M14. Toutefois il resta encore utilisé à l’époque du Vietnam, peu par les troupes américaines mais largement distribué à l’ARVN avant 1965.

L’alimentation de l’arme est assez atypique et complexe, les cartouches sont présentées dans un bloc clip introduit sur le dessus de l’arme, lorsque la dernière balle est tirée le clip est automatiquement ejecté vers le haut. Un nécessaire d’entretien est logé au sein de la crosse. l’arme peut également avec un dispositif complémentaire lancer des grenades à fusil et recevoir différents types de baïonnettes.

Carabine US M2

Calibre :   7,62 mm (.30 M1)

Longueur : 902 mm

Poids de l’arme non chargée : 2,480 kg

Alimentation : chargeur de 30 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Cadence de tir théorique : 800 coups/mn

Vitesse initiale : 600 m/s

La carabine US M2 tire son origine du modèle US M1 initialement développé pour remplacer le pistolet chez les soldats non combattants de l’armée US au début des années 40. Au vu du succès rencontré, notamment grâce à sa légèreté, sa maniabilité et sa précision, il en fut produit plusieurs millions d’exemplaires par au moins 8 sociétés différentes. Une version à crosse pliante la M1 A1 vit également le jour. A la fin de la seconde guerre mondiale la version US M2 fut réalisée, il s’agit d’une variante munie d’un sélecteur de tir disposant également d’un chargeur de grande capacité avec 30 cartouches introduit sous le dessous de l’arme et d’organe de visée réglables.
C’est cette version qui fut présente dans les mains des troupes américaines au Vietnam notamment chez les lurps ainsi que les conseillers militaires au début du conflit. A la fin des années 60 les stocks américains restant furent donné aux troupes de l’ARVN.

Fusil Sniper Winchester modèle 70

Calibre :   7,62 mm (.30-06 Cartry Court)

Poids : 4,300 kg

Alimentation : chargeur de 4 + 1 cartouches

Portée : 800 m et jusqu’à plus de 1500 m avec la lunette

La Winchester modèle 70 a été fabriquée à partir de 1936, le modèle Pre-64, équipé d’une lunette UnertI au grossissement x8 fut utilisée par les snipers de l’USMC au Vietnam et notamment par le légendaire Carlos Hathcock durant les premières années de la guerre jusqu’à son remplacement progressif par le Remington modèle 700.

Carabine Sniper Remington 700

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1055 mm

Poids : 3,100 kg

Alimentation : chargeur de 5 cartouches

Portée : 800 m et jusqu’à plus de 1000 m avec la lunette

La carabine Remington 700 fut produite à partir de 1962 par Remington Arms.  En 1966 durant la guerre du Vietnam les marines l’adoptèrent pour leurs équipes de snipers.  L’arme disposait d’une lunette de visée Redfield à grossissement variable entre 3 et 9x.

Fusil à pompe Winchester M97

Calibre :   12

Longueur : 990 mm

Poids :  3,630 kg

Alimentation : chargeur de 6 cartouches

Fonctionnement : manuel, à pompe

Le Fusil à pompe Winchester modèle 1897 est le premier fusil à pompe ayant connu du succès. Les forces armées américaines ont utilisé une version à canon court d’environ 50 cm pouvant disposer d’une baïonnette, ils étaient alors appelé "trench gun" durant la première guerre mondiale car utilisé par les nettoyeurs de tranchés.
La rapidité de la manoeuvre de la pompe du M97 et sa capacité de 6 coups le rendait très efficace.
Remis en service durant les guerres suivantes c’est tout logiquement qu’on le retrouva sur le terrain de bataille vietnamien dans les mains de certains militaires américains dans la jungle ou encore dans les tunnels VC.
Un grand nombre de fusils à pompe furent utilisés au Vietnam, ils avaient tous en commun le fait de disposer d’un canon court.

Fusil à pompe Ithaca Modèle 37

Calibre :   12

Longueur : 1092 mm (variable en fonction de la longueur du canon)

Poids :  3,180 kg (variable en fonction de la longueur du canon)

Alimentation : chargeur de 6 à 8 cartouches

Fonctionnement : manuel, à pompe

Cette arme basée sur le Remington modèle 17 fut produite à partir de 1937 et les modèles de fusil à pompe Ithaca 37 utilisés au Vietnam étaient soit des "riot guns" anti émeute, en canon de 18 pouces soit des "trench guns" de tranchée en canon de 20 pouces. Souvent porté par l’homme de tête des unités US Navy SEALS il permettait de disposer d’une puissance de feu à large dispersion pour les combats souvent à bout portant dans la jungle. Une version modifiée fut mise en service permettant deux cartouches supplémentaires.

Fusil à pompe Remington 870

Calibre :   12

Longueur : 1156 mm

Poids :  3,400 kg

Alimentation : chargeur de 5 à 8 cartouches

Fonctionnement : manuel, à pompe

Fabriqué à partir de 1951 par Remington Arms il fut officiellement adopté en 1966 par l’USMC qui en acheta quelques milliers, le modèle militaire avec une capacité accrue jusqu’à 8 cartouches.

Fusil Mitrailleur FM BAR M 1918 A2

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1220 mm

Poids : 8,800 kg

Alimentation : 20 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Cadence de tir : 350 à 650 coups/mn

Vitesse initiale : 860 m/s

Distance d’utilisation optimale : 100 m à 1300 m

Le FM (Fusil Mitrailleur)  BAR (Browing Automatic Rifle) modèle M 1918 A2 est une évolution du modèle d’origine adopté en 1918 par les américains.

Arme très performante dont l’alimentation s’effectue par un boitier chargeur de 20 cartouches introduit verticalement par le dessous, elle fut modifiée en 1937 pour lui ajouter un bipied dans sa version A1. C’est à partir de 1940 qu’apparait la version A2 largement modifiée pour permettre un tir en rafales selon 2 cadences différentes, les organes de visée sont modifiés également, un bipied téléscopique vient remplacé celui du A1, la crosse en bois est remplacée par une matière plastique et un cache flamme est ajouté au canon. Durant la seconde guerre mondiale le modèle A2 fut le FM standard de l’armée américaine. En 1944 il subit une dernière modification avec l’ajout d’une poignée de transport.
Durant les premières années de la guerre du Vietnam ce FM était en service au sein de l’ARVN.

Fusil d'assaut M14

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1181 mm

Poids de l’arme non chargée : 5,20 kg

Alimentation : chargeur de 20 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Cadence de tir théorique : 700 coups/mn

Vitesse initiale : 850 m/s

Portée pratique : 450 m

Premier fusil d’assaut de l’armée américaine permettant le tir automatique il fut adopté en 1957 et produit à partir de l’année suivante en remplacement du M1 Garand, il fut distribué aux soldats jusqu’en 1964.
De part sa puissance de feu et son canon long le M14 fut très utilisé pour le tir de précision avec lunette. Formant avec une lunette Leatherwood à grossissement variable entre 3 et 9x, le modèle M21.

Il fut le premier fusil d’assaut de la guerre du vietnam massivement distribuées aux troupes US et de l’ARVN avant le remplacement progressif à partir de 1967 par le M16 plus léger et plus maniable. Pourtant il ne remplit jamais vraiment son rôle comme fusil d’assaut car il était trop instable en tir automatique et le sélecteur fut finalement bloqué en position semi-automatique.

Fusil d'assaut Armalite M16A1

Calibre :   5,56 mm

Longueur : 990 mm

Poids de l’arme chargée : 3,640 kg

Alimentation : chargeur de 30 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Cadence de tir théorique : 800 coups/mn

Vitesse initiale : 1000 m/s

Portée pratique : 450 m

Le fusil M16A1 fut l’arme individuelle réglementaire de l’armée américaine au Vietnam à partir de 1967. Il s’agit en fait de l’AR-15 utilisant la nouvelle cartouche de 5,56 mm dont la production commenca en 1959. D’abord utilisé par l’armée de l’air il fut ensuite acheté par l’armée de terre qui voulait remplacer le M14 lourd et encombrant.
Fabriqué par Colt il possédait une cadence de tir et une vitesse initiale élevées ce qui lui donnait une grande efficacité dans les combats rapprochés.
Il connut beaucoup de problèmes d’enrayement au début de son introduction provoquant la mort de nombreux soldats et déclenchant même une enquête du congrès américain. En effet, de part sa conception et son fonctionnement par emprunt de gaz il fallait veiller en permanence à ce que la chambre, le percuteur et le tube restent très propres ce qui était quasi impossible dans la jungle en pleine action. Le problème fut finalement résolu en dotant le M16 d’une chambre chromée facile à nettoyer et en distribuant aux soldats un kit d’entretien adapté. Il se révela alors fiable et efficace et à ce jour il est utilisé dans ses nouvelles déclinaisons par un grand nombre d’armées occidentales.

En 1969 un accessoire complémentaire fut ajouté à certains M16 A1, il s’agit d’un lance grenade, le modèle M 203 qui vient se loger sous le canon du fusil d’assaut offrant ainsi au fantassin une nouvelle arme plus polyvalente capable de lancer également des grenades de 40 mm sur une distance allant de 50m jusqu’à 400m.

CAR-15 Commando Submachine Gun XM 177 E2

Calibre :   5,56 mm

Longueur : 830 mm avec crosse déployée, 762 mm avec crosse rétractée

Poids à vide : 2,430 kg

Alimentation : chargeur de 20 à 30 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Cadence de tir théorique : 700 à 950 coups/mn

Vitesse initiale : 838 m/s

Portée pratique : 450 m

La mise en service des fusils d’assaut dans l’armée américaine ne donna pas satisfaction à l’ensemble des utilisateurs, certains notamment trouvaient que le M16 était bien moins maniable de part sa longueur que les pistolets mitrailleurs. Pour satisfaire cette demande de nombreuses variantes courtes du M16A1 furent expérimentées. Le plus connue de toute est le Colt 629 XM 177 E2 ou "Commando Submachine Gun", en avril 1967 l’armée acheta 510 unités de ce modèle pour les Special Forces du MACV-SOG ,elle fut livrée en septembre 1967, son utilisation ayant été concluante la production de ce modèle fut lancée et ce jusqu’à la fin de l’année 1970. 

Le modèle XM 177 E2 était muni d’un canon mesurant seulement 292 mm terminé par un important cache flamme afin de réduire la lueur au départ du coup. Le garde main raccourci était cylindrique (comme pour les futurs modèles du M16) et la crosse conventionnelle fut remplacée par une crosse métallique mobile retractable.

Fusil d'assaut polyvalent Stoner M63A1

Calibre :   5,56 mm

Type : polyvalent, du fusil d’assaut à la mitrailleuse légère

Poids : 4,390 kg

Alimentation : chargeur de 20 à 150 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Cadence de tir théorique : 660 coups/mn

Vitesse initiale : 1000 m/s

Portée pratique : 800 m

Le M63A1 était une arme de conception révolutionnaire, inventée par Eugène Stoner également à l’origine du M16.  En effet il était fabriqué pour être polyvalent puisque sur son mécanisme de base pouvait s’adapter plusieurs modèles de crosses et de canons le rendant utilisable comme fusil d’assaut, pistolet mitrailleur et avec un trépied comme mitrailleuse légère en gardant toujours un poids très raisonnable. N’ayant pas été retenu pour l’équipement des troupes régulières américaines il faut en revanche très apprécié des Special Forces US Navy SEALS grâce à cette polyvalence.

L’arme pouvait soit être alimentée par une bande de cartouche chargée dans un boitier plastique. La plupart du temps les SEALS utilisaient une bande cartouche de 150 coups permettant de tirer des rafales prolongées dans des combats intenses. Il était également possible de recevoir un chargeur de 20 coups ou de 90 coups. L’utilisation d’une bande de cartouche comme pour la M60 était également possible lorsque son utilisation était effectuée en mitrailleuse d’appui feu.

Toutefois le système Stoner avait également ses faiblesses car comme le M16 il devait recevoir un entretien minutieux et régulier à cause du fonctionnement par emprunt de gaz mais si cela pouvait poser problème au fantassin classique ce ne fut par vraiment le cas pour les special forces rompus aux armes sophistiquées.

 

 

MITRAILLEUSES

Mitrailleuse M60

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1100 mm

Poids : 10,480 kg

Alimentation : bande articulée de 50 cartouches

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Cadence de tir : 550 coups/mn

Vitesse initiale : 860 m/s

Portée pratique : 800 m avec bipied ; 1800 m avec trépied M122

Distance d’utilisation optimale : 100 m

Munitions : traçantes, incendiaires et perforantes

En 1957 une nouvelle mitrailleuse d’infanterie est adoptée par l’armée américaine sous le nom de M60. C’est un arme compacte dotée d’une crosse en néoprène contenant un amortisseur. Le canon est partiellement contenu dans un refroidisseur perforé avec un garde main en matière synthétique. Le tube est rapidement remplaçable avec une poignée de manutention qui sert également pour le transport.

Mitrailleuse standard de l’armée américaine au Vietnam, au cours des inombrables patrouilles et engagements, cette omniprésente M60 devint le symbole de la présence américaine au sud Vietnam.
En cas de tir prolongé il était fortement recommandé que le mitrailleur soit assisté d’un autre soldat afin de gérer l’alimentation des bandes de munitions et réguler le tir.

Fort de son succès lors du conflit la M60 a donné lieu à plusieurs déclinaisons :
le modèle M60 E1 encore plus performant avec un démontage de canon simplifié,
le modèle M60 E2 en mitrailleuse de char (la poignée pistolet étant remplacée par un sélénoïde),
le modèle M60 C pour équiper les hélicoptères avec un sélénoïde,
le modèle M60 D pour monté à la porte des hélicoptères de combat avec deux poignées arrières montées à la place de la crosse.

 

 

LANCE ROQUETTES / LANCE GRENADES / LANCE FLAMMES

Lance roquette LAW M72

Longueur : 890 mm

Poids : 2,360 kg

Calibre : 66 mm

Portée partique : 300 m

Assez léger pour être porté par un homme de faite de sa structure en fibre de verre, le LAW (Light Anti-Armor Weapon) M72 permettait à l’infanterie de disposer d’une capacité anti-char immédiate et se révéla efficace pour arrêter les blindés nord-vietnamiens.

C’etait un lance roquette capable de percer 300 mm de blindage. Il ne tirait qu’un seul coup et ne servait qu’une fois. Sa maitrise n’était pas aisée et nécessitait de l’entrainement pour en tirer toute la puissance.

Lance grenade bloop gun M79

Calibre :   40 mm

Longueur : 737 mm

Poids : 3 kg

Alimentation : grenade, coup par coup

Vitesse initiale : 75 m/s

Portée maximale : 400 m

Utilisé pour la première fois au Vietnam le bloop gun était une nouvelle arme sans équivalent dans aucune autre armée. Il permettait de projeter une grenade à une distance de 50 à 400 m dépassant aisément la portée possible en lancement à la main. Tirant des projectiles en forme de grosses cartouches de 40 mm propulsées par gaz,  son rayon d’action lors de l’impact était d’environ 5 m. Le projectile était sécurisé pour éviter toute explosion en cas de choc ou de chute. Une mire était également présente au dessus du canon pour régler la distance souhaitée. En plus de pouvoir tirer des grenades classiques (explosives ou à fléchettes) le M79 pouvait également servir pour lancer des fusées éclairantes ou des fumigènes.

Lance grenades China Lake

Longueur : 875 mm

Poids : 3,72 kg vide, et 4.63 kg chargé

Alimentation : max 4 grenades de 40x46mm SR (spécifique)

Fonctionnement : à pompe

Cadence de tir théorique : 15 coups/mn

Vitesse initiale : 76 m/s

Portée pratique : 350 m

Le lance grenade à pompe China Lake fut développé pour la Special Projects Division par le China Lake Naval Weapons Center, qui fournissait des équipements pour les Navy SEALS.

Les lances grenades M79 et XM148 à un coup n'étaient pas concluants pour les forces spéciales donc une demande d'une nouvelle arme fut introduite auprès des ingénieurs de China Lake. Les équipes SEAL furent ravies du résultat qui leur fut présenté : l'arme pouvait accueillir 3 grenades de 40x46mm et une quatrième pouvait être logée dans la chambre. Les 4 projectiles pouvaient être rapidement tirés avant même que le premier n'atteigne sa cible. Par ailleurs l'arme était très légère car une grande partie de son corps était en aluminium, totalement chargée elle ne pesait que 0,23 kg de plus qu'un M79 à un coup.
Malgré cet avantage il avait des limitations puisqu'il n'était pas compatible avec les grenades classiques de 40 mm.
Etant donné son usage spécifique, Seules une vingtaine de pièces furent produites. Bien que destiné aux équipes SEAL, quelques pièces furent également utilisées par la Marine Force Recon et le 5th Special Forces Group de l'US Army.

Lance flammes modèle M2A1 et M9A1

Poids : 19,5 kg vide et 30,8 kg plein

Alimentation : 2 réservoirs à essence et 1 réservoir de propulseur à l'azote

Portée pratique : de 20 à 50 m

 

Le M2 était un lance flammes américain portable pour une utilisation par un  seul soldat le portant sur son dos, il fut utilisé durant la seconde guerre mondiale et les suivantes avec d'autres versions. Il s'agissait du successeur de la gamme M1.
Même si le temps pour que l'objectif prenne feu était d'environ 7 secondes et que sa portée était limitée à 20 m, c'était une arme fonctionnelle qui eut un grand nombre d'usages. Son usage se réduisit toutefois avec l'arrivée des tanks lance flammes qui permettaient d'éviter d'exposer les fantassins lorsque le terrain le permettait.

Le modèle M2A1-2 était une variation du modèle d'origine introduite durant la guerre de Corée, il apportait un cadre métallique autour des bouteilles, un système de régulation et des améliorations au niveau de la sécurité pour la ventilation du gaz et des valves sécurisées.

Le modèle M2A1-7 était celui utilisé par les troupes américaines au Vietnam, c'était une version encore améliorée du M2A1-2 avec des systèmes complémentaires ignifugés. La portée était améliorée allant jusqu'à 50 m.

Mais c'est le modèle M9A1-7 qui fut le plus utilisé au Vietnam il avait une capacité plus importante, était plus puissant et d'une utilisation simplifiée. Malgré la présence de tanks, le lance flammes personnel continua à être utilisé au Vietnam du fait notamment des tunnels dans lequel se cachait le VC. Le M9A1 était également très utile dans les offensives contre les constructions faites en matériaux inflammables, ce qui était fréquent au Vietnam.