Les armes lourdes américaines

MORTIERS

Mortier M19

Calibre :   60 mm

Longueur : 819 mm

Poids : 23,4 kg

Portée pratique : 1790 m

Vitesse initiale : 168 m/s

Le M19 était un mortier à tube lisse très léger et simple d'utilisation développé et produit aux États-Unis à partir de 1942 en remplacement du modèle M2. Il était chargé par la bouche. Il fut utilisé pour le soutien de l'infanterie légère.

Dans sa première version dépourvue de support, le mortier M19 était très lèger environ 9 kg avec un socle simple laissant au soin du tireur de l'orienter à sa guise, mais il fut très vite jugé trop imprécis et l'infanterie le refusa. Un nouveau support, le M5, fut élaboré, utilisant une plaque de base classique et un bipied permettant les différents réglages de la hausse de tir jusqu'à un angle de 85 degrés. le nouveau modèle de M19 avait alors une meilleure précision.
Mais le support M5 doublait son poids d'origine le rendant donc plus lourd et avec une plus faible portée que son prédécesseur le mortier M2. De ce fait peu de M19 furent fabriqués, mais un certains nombres furent tout de même utilisés durant la guerre du Vietnam.

Le M19 pouvait tirer les mêmes munitions que le M2, qu'il était censé remplacer. Le mortier de 60 mm était utilisé par l'infanterie pour tirer des obus explosifs sur des positions ennemies camouflées. Cette arme pouvait aussi tirer des munitions d'illumination pour éclairer le champ de bataille pendant la nuit, et des obus fumigènes, permettant de se dissimuler pendant la journée.

Mortier M29

Calibre :   81 mm

Longueur :  1295 mm

Poids à vide : 21,11 kg

Portée pratique : 3489 m

Le mortier M29 de 81 mm fut produit par les États-Unis pour remplacer le modèle M1 à partir de 1952. Il  était plus léger et disposait d'une plus grande portée.
Le M29 fut utilisé au Vietnam par l'US Army et l'USMC et comme son prédécesseur il pouvait être démonté en plusieurs morceaux facilement transportable sur le terrain.

Entre 1964 et 1970 il fut progessivement remplaçé par le M29A1. Le modèle M29A1 disposait d'un tube chromé augmentant la cadence de tir et permettant un nettoyage plus aisé, il disposait par ailleurs d'une base modèle M3 plus légère adaptable également sur le modèle d'origine M29.
La capacité de tir était de
30 salves la première minute puis de 4 à 12 salves par minute supplémentaire. Il était habituellement servi par un équipe de cinq personnes.
Comme la plupart des autres mortiers ce modèle pouvait utiliser plusieurs types de munitions, explosives, ou au phosphore pour une illumination d'environ 75 secondes avec l'intensité équivalente à  500 000 bougies sur une zone d'environ 1 km.

Mortier M30

Calibre :   107 mm

Longueur : 1524 mm

Poids : 305 kg

Portée maximale : 6800 m

Le mortier M30 de 107 mm était un mortier lourd américain à chargement par la bouche, permettant un grandangle de tir et utilisé pour l'appui-feu de longue portée aux unités d'infanterie.
Le M30 entra en service dans l'US Army en 1951, remplaçant l'ancien modèle M2 de 107 mm.

Il fut adopté grace à son rayon d'action important et à sa puissance destructrice en comparaison du M2. Du fait de son poids beaucoup plus élévé que son prédécesseur, 305 kg avec sa base M24A1, le M3 était souvent tracté par des véhicules de la famille des M113.
Le montage et l'installation au sol de ce mortier était long et fastidieux car il fallait creuser un trou pour déposer le mortier puis stabiliser sa base avec des sacs de sable. De plus lors du recul provoqué par le tir, la base avait tendance à s'enfoncer dans le sol et l'équipe en charge devait donc de temps à autre stopper le tir pour recaler au mieux le mortier.
Malgré ce côté encombrant et sa difficulté de stabilisation ce mortier s'avéra très efficace pour apporter un soutien indirect aux troupes sur le terrain.

OBUSIERS

Obusier M101A1

Calibre :   105 mm

Longueur : 2570 mm

Poids : 1934 kg

Portée pratique : 11400 m

Vitesse initiale : 472 m/s

L'obusier de 105 mm M101 conféra à l'artillerie américaine une grande souplesse d'intervention durant la guerre du vietnam, il pouvait être tracté mais au Vietnam il était en général héliporté pour encore plus de mobilité. Développé en 1939 le modèle initial M2A1 devint le M101A1 et fut produit jusqu'en 1953. Des milliers de M101 furent utilisés durant la guerre du Vietnam.

L'obusier fut en fait développé à partir de la famille de mortiers avec une élévation possible du canon jusqu'à 65 degrés il pouvait envoyer des obus sur des cibles en une trajectoire courbe de manière précise permettant de frapper des cibles dissimulées. L'autre avantage important de l'obusier était sa capacité à tirer des charges variées souvent jusqu'à 20 types de munitions différentes apportant une grande souplesse pour engager des combats de manière plus efficace que les canons traditionnels. Il se révela notamment idéal quand il était enterré dans le périmètre d'une base de soutien grâce à son autre avantage, une capacité d'usage intensif et une cadence de tir régulière d'environ 100 coups à l'heure.

Obusier M102

Calibre :   105 mm

Longueur : 5180 mm

Poids : 1496 kg

Portée pratique : 11500 m

Introduit pour la première fois durant la guerre du Vietnam le M102 de 105 mm était un obusier léger tractable et héliportable utilisé par l'infanterie légère américaine.

Cette arme était servie par une équipe de 8 soldats. Il se chargeait manuellement et surtout pouvait être dépacé relativement facilement par un camion de 2 tonnes, par un HMMWV, ou encore héliporté par un hélicoptère UH-60 Black Hawk. Il pouvait également être parachuté avec les unités de l'airborne.
Une fois en place son importante capacité de tir, 10 coups par minute maximum et en tir soutenu 3 coups par minute, compensait largement son faible pouvoir destructeur par rapport à un obusier de 155mm.  A partir de 1964, l'US Army fit l'acquisition de 1150 pièces de ce modèle de mortier M102.

Obusier M114

Calibre :   155 mm

Longueur : 7315 mm

Poids : 5760 kg

Portée maximale : 14600 m

Vitesse initiale : 563 m/s

L'obusier M114 américain était une variante du modèle M1A1 développé en 1941 devenu M114 A1 en 1962.

Le M114 de 155 mm était une pièce d'artillerie dans la classification des obusiers moyens tractable et utilisé par l'US Army durant le conflit vietnamien. Il était servi par une équipe de 11 personnes et pouvait tirer des munitions variées : explosives, chimique, fumées, d'illumination... à une distance maximale d'environ 15 km.

MITRAILLEUSES / CANONS

Mitrailleuse machine gun M2 .50

Calibre :   .50 BMG (12,7 mm)

Longueur : 1656 mm

Poids : 38 kg, 58 kg avec trépied

Alimentation : bande de cartouches

Cadence de tir : 450 à 635 coups/mn

Vitesse initiale : 887 m/s

Distance d'utilisation optimale : 2000 m

Cette mitrailleuse lourde américaine mytique fut inventée par John Browning et produite à partir de 1921, elle est encore à ce jour en activité et fit l'objet de nombreuses variantes et adaptations.
La machine gun M2 utilisait une cartouche puissante de .50 BMG (Browning Machine Gun). Le M2 portait deux surnom principaux : "Ma Deuce" ou "the fifty" en référence à son calibre, sa désignation officielle pour le modèle typique de l'infanterie était "Browning Machine Gun, Cal. .50, M2, HB, Flexible".
Cette version M2 HB était montée sur un système de trépied M3 téléscopique. Mitrailleuse automatique alimentée par bande servie par 1 à 4 soldats, l'arme était utilisable également dans sa version terrestre pour l'infanterie en tir au coup par coup et fut utilisée dans certains cas comme arme de sniper, mais de manière très limitée au Vietnam. Elle servait autant comme arme offensive que défensive.

Cette mitrailleuse était efficace contre l'infanterie, les véhicules légers sur terre et mer, les fortifications légères et les avions volant à basse altitude...
En effet la M2 était très polyvalente et pouvait être utilisée sous différentes formes :
mitrailleuse d'infanterie sol-sol, sol-mer et sol air,
mitrailleuse montée sur des bateaux ou vedettes fluviales,
comme première ou seconde arme montée sur des véhicules blindés, 
et également adaptable sur certains modèles de tanks,
Elle fut largement utilisée sous toutes ces formes durant la guerre du Vietnam.

Mitrailleuse machine gun M1919 A4/A6

Calibre : .30-06 Springfield (.30 cal)
Longueur : 1 041 mm
Poids : 18,5 kg (installation complète) 5 kg (mitrailleuse seule)
Alimentation : bande de 250 cartouches
Cadence de tir : 400-600 coups/mn
Vitesse initiale : 880 m/s
Portée pratique : 1 400 m

Cette mitrailleuse lourde très polyvalente, transformée en mitrailleuse légère dans la version A6 durant le conflit Coréen, fut utilisée sous plusieurs formes au Vietnam.  Elle était notamment montée sur les chars, les bateaux et même certains avions. Dans l’infanterie, elle servait comme mitrailleuse de support et même comme arme anti-aérienne.
La version originale de l’arme, le M1917 A1 refroidie par eau, servit également au Vietnam mais de manière plus limitée. Le poids important, qui freinait l’utilisation de l’arme, fut réduit dans la version A4 refroidie par air et à nouveau optimisé dans la version suivante, A6, où une crosse et une poignée furent rajoutées de même qu’un canon plus léger équipé d’un cache-flammes.

Minigun GAU-2A

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 2113 mm

Poids : minigun 20.6 kg, minigun et pod 147 kg

Alimentation : par 1500 cartouches bandes articulées modèle M13

Fonctionnement : par moteur électrique

Cadence de tir : de 2000 à 6000 coups/mn

Vitesse initiale : 853 m/s

La minigun, sorte de mitralleuse lourde avec 6 tubes rotatifs et alimentée électriquement, disposait d'une puissance de feu colossale égale à 100 coups à la seconde. Inventée en 1949 par General Electric sur l'idée de la célèbre Gatling utilisée durant la guerre de secession, elle fut vite adaptée pour augmenter son calibre en donnant naissance au canon Vulcan M61 de 20mm qui, en 1965, entra en service sur le F104 starfighter.

Fort de ce résultat l'arme fut déclinée également sur un plus petit calibre en 7,62 mm avec notamment la minigun M134 souvent utilisée en tandem avec le canon M61 sur des gunships pendant la guerre du Vietnam notamment l'AC-47 Spooky, l'AC-130 Spectre et l'AC-119 Shadow.
L'AC-47 lançant ses langues de feu dans le nuit reçu le poétique surnom de "Puff the magic Dragon"

La minigun nécessitait pour son utilisation en arme fixe un dispositif externe importante, il fut donc décidé de développer une autre variante la GAU-2A servant de base au système de pod modèle SUU-11BA, logée dans ce pod la minigun devenait une arme extrêment polyvalente et adpatable sur bon nombre de matériel volant et roulant. 

En complément, pour son utilisation aérienne, des systèmes éléctroniques de visée et d'acquisition de tir pour objectifs nocturnes furent développés apportant une puissance de feu dévastatrice au pilote. Une batterie de pods de miniguns pouvait mettre 10 projectiles dans chaque m2 d'une zone grande comme un terrain de football en seulement 15 secondes.
Pas étonnant que les VC aient eu une peur panique de cette arme ultra perfectionnée et terriblement meurtrière.

Super bazooka M20 A1 B1

Calibre : 90 mm
Longueur : 1 524 mm
Poids : 5,9 kg (à vide)
Portée maximale : 915 m

Le M20 Superbazooka était un lance-roquettes anti-char utilisé par les forces américaines lors de la guerre en Corée. Il s’agissait de la version améliorée du modèle M9 A1 utilisé lors de la seconde guerre mondiale et dont l’utilisation se poursuivit jusqu’à la période du Vietnam. Idéalement deux hommes étaient nécessaires pour assurer le fonctionnement cette arme, un opérateur et un chargeur.
Lors du tir, l’arme projetait une puissante flamme à l’arrière ce qui pouvait s’avérer dangereux pour les soldats près du tireur. Bien qu’avec une utilisation limitée au Vietnam, cette arme fut efficace dans le conflit vietnamien, les défauts du passé, tel  que le poids ou le manque de puissance, ayant été réglés lors des conflits précédents.

Canon sans recul M40A1

Calibre :   105 mm

Longueur : 3404 mm

Poids : 210 kg

Portée pratique : 1100 m

Le canon sans recul M40A1 constituait une arme de calibre assez important d'un faible poids et d'une grande facilité d'emploi apportant un potentiel offensif non négligeable à l'infanterie.

Les munitions utilisées n'étaient pas des obus standards mais un projectile propulsé par gaz, perçé de douzaines de trous permettant qu'une partie du gaz passe dans la culasse du canon lors de l'expulsion formant un souffle puissant pour compenser exactement le recul provoqué par le départ de l'obus.
Le M40 de 106 mm (d'un calibre réel de 105 mm mais dénommé de la sorte pour éviter la confusion avec le modèle M27 également de 105 mm) pouvait, en plus de ses obus antichars, tirer également des obus explosifs au phosphore.

Bien que sa fonction initiale fut l'attaque de véhicules blindés le M40 pouvait également avoir un rôle défensif face à l'infanterie grâce à la munition spécifique XM546 Beehive, un obus rempli de plus de 8000 fléchettes de metal se déployant en éventail.

Ce type de canon sans recul fut conçu pour être transporté sur le terrain par le fantassin mais en pratique ce fut rarement le cas et le M40A1 se retrouva régulièrement monté sur une jeep.

Canon sans recul M67

Calibre :   90 mm

Longueur : 1346 mm

Poids : 17 kg

Portée maximale : 2100 m

Le M67 était un canon sans recul américain anti-tank de 90mm. Il pouvait aussi être utilisé dans un rôle anti-personnel avec les charges M590. Il avait été conçu pour servir sur le terrain au sol avec un bipied notamment, mais il pouvait aussi être utilisé à l'épaule. Il était généralement utlisé par une équipe de 3 soldats. Introduit auprès de l'US Army et l'USMC au début des années 60 il fut utilisé au Vietnam comme son grand frère le M40. Le M67 prouva son efficacité dans son utilisation principale contre le personnel et les fortifications durant les combats. En revanche il ne fut que très peu utilisé contre des cibles blindées.

Même si les troupes louaient son efficacité, il présentait le défaut d'avoir un poids important et le souffle produit lors des tirs limitait son utilisation pendant des offensives. A causes de ces inconvénients quelques unités de marines continuèrent à utiliser le vieux lance roquettes super bazooka M20 à sa place.

Le M67 était officiellement capable de tirer un coup par minute mais une équipe entraînée pouvait monter sa cadence de tir théorique jusqu'à 10 coups/min, cependant ce mode de tir rapide nécessitait en fait un repos pour le refroidissement de 15min tous les 5 coups tirés.