Les armes légères du Vietcong et de l'ANV

ARMES DE POING

Revolver Nagant M1895

Calibre :   7,62mm

Longueur : 235 mm

Poids : 0,800 kg

Chargeur : 7 coups

Vitesse initiale : 272 m/s

Portée pratique : 22 m

Le revolver Nagant M1895 était une arme à 7 coups inventée par l'industriel belge Léon Nagant pour l'empire russe en 1895. Cette arme fut utilisée en différents modèles à simple ou double action notamment durant la première guerre mondiale.
Comme bon nombre d'armes russes, des variantes modifiées dans des ateliers clandestins furent utilisées par le Vietcong durant la guerre du Vietnam notamment pour perpétrer des assassinats.

Pistolet Tokarev TT 33

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 196 mm

Poids : 0,910 kg

Chargeur : 8 coups

Vitesse initiale : 420 m/s

Portée : 50 m

Le Tokarev TT 33 est un pistolet semi-automatique en simple action développé en URSS pour l'armée rouge qui l'utilisa à partir des années 30. Elle était peu chère à la production, précise puissante et d'un entretien aisé. Généralisée durant la seconde mondiale chez les soldats russes, elle fut largement diffusée après la guerre dans les pays du bloc de l'est, en Chine et également au Nord-Vietnam par le VC et l'ANV durant la guerre du Vietnam. La copie chinoise type 54 du Tokarev ou encore la version M20 sans marquage furent également utilisées par les forces Nord-Vietnamiennes.
Ce pistolet avait cependant des défauts avec peu de dispositifs de sécurité pouvant donc provoquer des accidents de tirs par inadvertance, et sa poignée n'était pas confortable.

Pistolet Makarov PM

Calibre :   9 mm

Longueur : 161 mm

Poids : 0,730 kg

Chargeur : 8 coups

Vitesse initiale : 315 m/s

Portée : 70 m

Le Makarov PM est un pistolet semi-automatique en double action qui fut généralisé dans les années 50 en russie pour remplacer le Tokarev TT 33 trop emcombrant et souffrant de défaut de sécurité. Ayant gommé les défauts de son prédécesseurs il fut utilisé pendant des dizaines d'années en Russie jusqu'au début des années 90. Comme le Tokarev il fut massivement distribués dans tous les pays communistes et aboutit donc dans les mains des forces communistes vietnamiennes durant la guerre du Vietnam.

 

 

PISTOLETS MITRAILLEURS

Pistolet Mitrailleur PPS-43

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 820 mm (615 mm avec crosse repliée)

Poids de l'arme : 3,040 kg

Alimentation : chargeur de 35 cartouches

Cadence de tir théorique : 600 coups/mn

Portée pratique : 100 m

Vitesse initiale : 500 m/s

Durant l'année 1943 le pistolet mitrailleur PPS-43, modernisation du modèle 42, fit sont apparition dans une version plus courte que l'orginale mais surtout plus sure. Pourvue d'une poignée métallique repliable et d'une crosse pistolet cette arme ainsi que sa variante chinoise Type 54 furent utilisées par les forces communistes durant la guerre du Vietnam.

Pistolet Mitrailleur MAT-49 modifié 7,62mm SMG

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 720 mm (460 mm avec crosse repliée)

Poids de l'arme à vide : 3,500 kg

Alimentation : chargeur de 35 cartouches

Cadence de tir théorique : 900 coups/mn

Le pistolet mitrailleur MAT-49 fut développé en 1949 par les Français et produit par la Manufacture nationale d'Armes de Tulle (MAT) pour l'armée française. Initialement doté d'une munition de 9 mm parabellum, le stock "capturé" par le Vietminh au départ des Français à la fin de la guerre d'Indochine fut transformé pour utilisé la munition 7,62 mm Tokarev dont disposait en quantité les communistes Vietnamien. La version résultante quasi identique en plus du changement de munition disposait d'un canon plus long, d'un chargeur de 35 cartouches (initialement 20 ou 32 cartouches) et sa cadence de tir avait augmenté pour passer de 600 coups/mn à 900 coups/mn.

 

 

FUSILS

Fusil Mosin Nagant

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1020 mm

Poids :  3,450 kg

Alimentation : chargeur de 5 cartouches

Vitesse initiale : 810 m/s

Portée pratique : 750 m

Le Mosin-Nagant était un fusil militaire à 5 cartouches utilisé par les forces armées de la Russie impériale et plus tard par l’Union soviétique et différents pays du bloc de l'Est. il a été le premier à utiliser la cartouche de 7,62 x 54 mm R. En service sous différentes formes de 1891 aux années 1960, il fut finalement remplacé par les fusils SKS. Le stock restant furent distribués aux forces alliées communistes et donc également au Vietcong.

Carabine Simonov SKS

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1020 mm

Poids :  3,860 kg

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Alimentation : chargeur de 10 cartouches

Vitesse initiale : 735 m/s

Portée pratique : 450 m

Conçu dans des matériaux robustes, hêtre massif et acier laminé cette carabine résistait très bien au dur traitement qu'elle pouvait subir dans la jungle vietnamienne. Avec la nouvelle cartouche M43 de 7,62 x 39 mm elle offrait un tir puissant et une portée utile de 450 m idéale pour les embuscades. Avant la généralisation de l'AK-47 plus compact et capable de tir en mode automatique, le Vietcong utilisa massivement une copie Chincom de cette arme semi automatique, facile d'entretien et robuste.

Fusil Mitrailleur PPSh-41

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 843 mm

Poids : 3,630 kg

Alimentation : chargeur rond de 71 cartouches ou courbe de 35 cartouches

Cadence de tir théorique : 900 coups/mn

Vitesse initiale : 488 m/s

Portée pratique : 150-250 m

Le PPSh-41 (Pistolet-Pulemyot Shpagina) était une arme soviétique inventée par Georgi Shpagin en 1941. Peu cher et de fabrication simple il disposait d'un sélecteur de tir et fut l'une des armes de l'armée soviétique pendant la seconde guerre mondiale. Plus de 6 millions d'exemplaires furent produits avec de nombreuses copies. Il pouvait recevoir des chargeurs rond ou des chargeurs courbes et tirait des cartouches de 7,62mm et sa cadence de tir théorique était de 900 coups par minute.

Il fut utilisé pour les forces communistes du Nord-Vietnam mais surtout sous la forme de la copie Chinoise Type 50 ou encore la déclinaison locale vietnamienne K-50M.

Fusil Mitrailleur K-50M

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 756 mm et 571 mm crosse rabattue

Poids : 3,400 kg

Alimentation : chargeur courbe de 35 cartouches

Cadence de tir théorique : 700 coups/mn

Vitesse initiale : 488 m/s

Portée pratique : 150 m

Le fusil mitrailleur K-50M tire son origine du PPSh-41 qui fut une des armes russes les plus produites durant la seconde guerre mondiale. L'arme d'origine de calibre 7,62 mm pouvait recevoir un chargeur courbe de 35 cartouches ou un chargeur circulaire de 71 cartouches cette arme robuste fut largement copiée. Une première variante chinoise le type 50 fut élaborée utilisant uniquement un chargeur courbe de 35 mm, largement distribué aux forces Nord-Vietnamiennes. 
C'est de ce modèle que fut à nouveau déclinée une autre variante vietnamienne, le K-50M plus compacte et manoeuvrable, d'un poids réduit de 500g, avec l'ajout d'une poignée pistolet en bois et le remplacement de la crosse en bois par une tige en acier rétractable dans le style français du MAT-49. Ce nouveau modèle pouvait recevoir également les chargeurs circulaires de 71 cartouches à condition que la crosse métallique soit totalement rétractée.

Fusil d'assaut AK-47

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 880 mm

Poids : 4,300 kg

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Alimentation : chargeur de 30 cartouches

Cadence de tir théorique : 600 coups/mn

Vitesse initiale : 717 m/s

Le fusil d'assaut le plus connu, le plus utilisé, considéré par les experts comme la meilleure arme individuelle jamais fabriquée. Créée en 1945 par Mikhail Kalaschnikov, inspiré de la STG 44 allemande, la Kalaschnikov équipa et équipe encore toutes les forces soviétiques et alliées de l'URSS dont notamment le vietcong et l'ANV. Le modèle d'origine donna naissance a une multitude de variantes, les forces communistes utilisèrent beaucoup la version chinoise baptisée type 56-1.
Peu chère, elle est également très appréciée car elle ne s'enraye jamais, même dans les pires conditions ou malgré un entretien faible voire inexistant.
Précise jusqu'à 300 m de portée grâce aux faibles vibrations émises même en mode automatique elle se révéla parfaitement adaptée à la jungle vietnamienne et aux combats rapprochés, dotée d'une grande puissance de feu ce fut une arme très efficace tout au long du conflit.

Fusil Sniper Dragunov SVD

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1225 mm

Poids : 4,310 kg

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Alimentation : chargeur de 10 cartouches

Vitesse initiale : 830 m/s

Cadence de tir théorique : 30 coups /mn

Portée : 800 m et jusqu'à 1300 m avec la lunette

Le Dragunov SVD est un fusil de précision semi-automatique équipée d'une lunette de visée de fabrication russe mis en service au début des années 60. Il fut mit en service pour remplacer les vieux Mosin-Nagant.
D'une portée de plus de 1000 m avec la lunette. D'une prise en main aisée et facile à nettoyer, il fut très apprécié des unités de snipers VC et de l'ANV qui l'utilisèrent régulièrement dans leurs opérations de guérilla contre les américains.

 

 

MITRAILLEUSES

Mitrailleuse légère RPD Degtarev

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1036 mm

Poids non chargée : 7,100 kg

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Alimentation : bande de 100 cartouches

Cadence de tir : 700 coups/mn

Vitesse initiale : 700 m/s

Portée pratique : 800 m

Arme russe de calibre 7,62 conçue en 1943 par Vasily Degtyaryov, cette mitrailleuse légère fut largement utilisée par le vietcong et l'ANV au travers des copies Chincom 56 et 56-1.
De part sa légèreté et sa simplicité d'utilisation avec une bonne cadence de tir elle était parfaitement adapté au mode de guérilla utilisé par le vietcong. Pour éviter tous les problèmes d'encrassement et les difficultés de déplacement dans la jungle les bandes de cartouches étaient enroulées dans un tambour sous l'arme. Cela rendait cette mitrailleuse bien plus mobile que la M60 américaine et surtout lui conférait la possiblité d'être maniée par un seul soldat. Les problèmes de surchauffe de l'arme était contourné par une utilisation en petites rafales ne dépassant pas 100 coups à la minute.

Mitrailleuse Degtyarev DP LMG

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1270 mm

Poids non chargée : 9,120 kg

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Alimentation : chargeur rond de 47 cartouches

Cadence de tir : 500 à 600 coups/mn

Vitesse initiale : 840 m/s

Portée pratique : 800 m

La mitrailleuse DP Light Machine Gun (DP LMG), parfois désignée DP-27 ou DP-28 portait le surnom de "Record Player" à cause de son chargeur rond en forme de disque. Le DP fut inventé par Vasily Degtyaryov en 1927 et devint la mitrailleuse légère soviétique dès 1928. Ce modèle et ses variantes furent également utilisé par les forces communistes du Nord-Vietnam durant le conflit contre les américains et durant la guerre civile au Cambodge.

 Le DP tirait des cartouches russes de 7,62mm et le chargeur rond contenait 47 cartouches. D'autres versions furent produites pour des chargeurs classiques de 30 cartouches. Sa cadence de tir théorique était de 500 à 600 coups par minute.

 Le DP était une arme robuste et simple. Les composants internes étaient bien protégés de la poussière et de la saleté. Cependant, ce modèle avait toute de même des faiblesses, il était notamment conçu uniquement pour le tir automatique et de ce fait était susceptible de chauffer beaucoup en tir constant et pouvait subir des déformations. De plus, l'utilisation des cartouches de 7,62mm provoquait plus de risque d'enrayement.

Les Variantes : le DPM produit localement par la Chine et portant l’appellation Type 53, le RP-46 lui, apparut en 1946, et la Chine produisit une copie sous l’appellation Type 58.

Mitrailleuse RPK

Calibre :   7,62 mm

Longueur : 1040 mm

Poids non chargée : 4,800 kg

Fonctionnement : par emprunt de gaz

Alimentation : chargeur rond de 40 ou 75 cartouches ou chargeur courbe de 40 à 45 cartouches

Cadence de tir  théorique : 600 coups/mn

Vitesse initiale : 745 m/s

Portée pratique : 1000 m

La RPK, Ruchnoi Pulemyot Kalashnikova, entra en service en 1961. il s'agissait d'une arme puissante qui ressemblait beaucoup extérieurement au fusil d'assaut AK-47 laressemblance provenant du fait que les deux armes avaient été conçues par le prolifique Kalashnikov héros de l'Union Soviétique. C'est en grande partie de le succès de l'AK-47qui amena l'armée russe à demander un design similaire pour le remplacement de sa mitrailleuse légère RPD. En allongeant l'AK-47, installant un bipied pour le tir en automatique et en récupérant la forme de la crosse RPD qui était appréciée des soldats, la RPK était né.

Les chargeurs de 30 cartouches de l'AK étaient compatibles mais des chargeurs plus grand de 40 voire les chargeurs rond de 75 cartouches étaient nécessaires pour le tir automatique.

La RPK fut utilisée par les troupes de l'ANV durant le conflit vietnamien mais sur le terrain quelques points faibles se firent sentir, la cadence de tir (600 coups en

théorique) tout d'abord devait être réduite à moins de 80 coups minutes pour éviter des problèmes de surchauffe, en comparaison la M-60 américaine pouvait tirer autour de 500 coups minutes sans problème. L'autre point faible principal était le fait que les chargeurs était lourds et volumineux limitant le nombre que pouvaient transporter les soldats, là encore ce problème ne se posait pas du côté américain.

 

 

LANCE ROQUETTES OU MISSILES / LANCE GRENADES / MORTIERS

 

Lance roquettes RPG-2 - B-40

Calibre :  40 mm

Longueur : 950 mm

Poids : 4,670 kg

Poids du projectile : 1,820 Kg

Pouvoir perforant : 180 mm

Portée pratique : 100 m

Le lance roquette anti-char RPG-2 de fabrication russe a été produit jusqu'en 1960. Arme simple et peu couteuse il faut utilisé par le vietcong surtout au début du conflit, la déclinaison utilisée au Vietnam portait le nom de B-40. Il fut progressivement abandonné avec l'arrivée du RPG-7 à la portée et au pouvoir perforant bien plus important.

Lance roquettes RPG-7

Calibre :  40 mm

Longueur : 953 mm

Poids : 7,000 kg

Poids du projectile : 2,250 Kg

Pouvoir perforant : 320 mm

Portée pratique : 500 m

Arme russe créée en 1961, simple d'utilisation et peu chère. Léger, précis et d'une portée d'un demi kilomètre le RPG-7 fut utilisé de manière efficace contre les blindés américains. Conçu pour le tir à l'épaule et transporté par un seul soldat, avec sa forte capacité perforante il était notamment redoutable contre les blindés de transport de troupes M113 américains. Système d'arme à percussion, le moteur fusée du projectile était mis à feu et déclenchait l'envoi du projectile stabilisé dans l'air par 4 ailettes qui le faisait tourner sur lui même. Malgré ces qualités le RPG-7 avait des défauts. Le principal était lié à l'allumeur qui, devant produire un courant éléctrique pour la mise à feu de la charge explosive au moment de l'impact, nécessitait que la roquette frappe un objectif offrant une résistance suffisante. Les américains trouvèrent une parade efficace pour amortir le choc à l'impact et neutraliser le déclenchement en disposant simplement du grillage autour des objectifs potentiels.

Lance Missiles 9K32 Strela-2

Longueur : 1440 mm

Poids : 10 kg et 15 kg chargé

Alimentation : missile de 1,15 kg d'explosif ; au coup par coup

Vitesse initiale : 430 m/s

Portée maximale : 1500 m

Le 9K32 “Strela-2” était un lance missile soviétique portable utilisable par un seul homme en tir à l'épaule. Il s'agissait d'un lance missile basse altitude sol-air avec une tête explosive et un guidage infrarouge. Il s'agissait de la première génération de SAM portable soviétique qui entra en service en 1968 et fut produit en série au début des années 70.

Le système Strela-2 fut donc aussi distribué aux forces Nord-Vietnamiennes. Cela dit, sur le terrain la portée et la vitesse des missiles, trop faibles, n'apportèrent pas les résultats escomptés contre les avions à réaction et seulement un avion américain et un sud-vietnamien furent abattus durant le conflit.

Mortier Type 63

Calibre :  60 mm

Longueur du tube : 610 mm

Poids : 12,300 kg

Cadence de tir maximale : 20 coups/mn

Portée maximale : 1530 m

Ce mortier tire son histoire d'une première version française adoptée par l'armée américaine pendant la seconde guerre mondiale, comme souvent il fut alors copié par les chinois dans la variante type 63 adaptée pour la guérilla.

Il fut largement utilisé par le Vietcong et l'ANV durant la guerre du Vietnam grâce à sa simplicité sa fiabilité mais surtout car il ne pesait que 12,3 kg et pouvait donc facilement être transporté par un seul homme.
Il fut directement modifié par l'ANV pour lui ajouter une poignée de transport. Grâce à sa conception il n'était pas nécessaire de le démonter pour le transporter cela le rendait donc opérationnel en quelques secondes.
Les forces communistes se méfiant de la puissance de feu américaine avaient grâce à ce mortier la possibilité de poster en peu de temps une équipe hors de vue des américains, de lancer 2 ou 3 obus et avant même que le premier ait atteint sa cible d'avoir abandonné la position. Il fut donc énormément employé notamment pour lancer des attaques éclairs sur des bases américaines.